Diocèse de Rouen
Paroisse Saint Jacques de Saint Jacques sur Darnétal
Organisation de la paroisse
Pour visiter le site internet de la mairie: cliquez ici

Eglise Notre Dame de Préaux

L'église actuelle a été construite en 1766 sur l'emplacement de l'ancienne qui tombait en ruines. Notre Dame fêtée le 15 août en est la sainte patronne.

Sur la demande qui lui en avait été faite, Monseigneur de la Rochefoucauld, Archevêque de Rouen, pour diminuer les frais d'une reconstruction très onéreuse, autorise, en supprimant la conventualité dans la communauté de Beaulieu, l'utilisation des matériaux de démolition, charpentes, tuiles... provenant de l'église du prieuré de Beaulieu pour la construction de la nouvelle église de Préaux. Il était précisé que les tombes de pierre qui couvraient les cercueils des seigneurs de Préaux, des abbés de Beaulieu et autres personnes serviraient à payer l'église.Tous les frais de reconstruction furent payés par les propriétaires de Préaux qui abandonnaient volontairement à cet effet une année de leurs revenus fonciers.

Préaux est un village de la Comunauté Locale des"Vivier"

Les pilastres, la corniche, les grandes fenêtres évoquent le style néo-classique de l'époque. L'église n'a qu'une seule nef dont les dimensions sont remarquables pour une église rurale (27m de longueur et 14m50 de hauteur sous la voûte). On remarque la forme spéciale de la toiture peu usitée dans les églises normandes. La tribune, placée au-dessus du portail, donne à l'intérieur un air "versaillais"

Le choeur est l'oeuvre des religieux de Beaulieu. Le maître-autel, très important, avec ses boiseries sculptées et son tableau de la Nativité, provient de l'abbaye de Beaulieu ainsi que les six premières stalles finement sculptées.Les bancs datent de l'année 1777.

La bénédiction de la nouvelle église de Préaux eut lieu le 12 août 1777 par le curé de Ste Croix de Buchy, doyen du doyenné de Ry dont dépendait la paroisse de Préaux.

En 1780, le trésorier et les habitants décident de faire la chapelle de la Sainte Vierge et d' y placer une statue de plâtre pour faire pendant à celle de saint Nicolas. Deux autres statues anciennes, en pierre, sainte Austreberthe et saint Clair, provenant de l'ancienne église, sont placées au-dessus des confessionnaux.

Un orgue très ancien, orné de trois belles statues en bois sculpté polychrome a été donné en 1817 par M. l'abbé Martin, curé de Préaux. Cet orgue a été entièrement restauré en 1953.

Les six vitraux du choeur ont été exécutés en 1851 d'après des dessins de M. Barthélémy, architecte diocésain.

Le cimetière, primitivement autour de l'église fut transféré en 1856. Il n'en rest que la croix visible près de l'entrée de la sacristie.

Vers 1900, le dallage de la nef fut refait et quelques pierres tombales, encore en état, furent dressées le long du mur dans le bas de l'église.

Des 3 cloches, l'une est très ancienne - elle date de 1666 - a la tâche d'égréner les heures. La cloche centrale, Antonia Augusta,qui annonce l'Angélus, a vu le jour dans les fonderies "Caplan" de Rouen et a été baptisée en 1817. La 3ème, Suzanne Françoise, la plus petite des 3 a été baptisée également en 1817. Depuis 1956, elles sont électrifiées ainsi que l'horloge.

Calendrier mensuel
Célébrations Sacrements
Catéchèse
Mouvements
Services
Aumônerie
Infos
Bulletin paroissial
Soeurs de la Présentation de Marie
Nos villages
Mode d'emploi de la messe

 

Autres sites:

C.E.F.

Eglise catholique de France

Faire un don